www.piecesdiscount24.fr

logo amoureux
membre du club des
Amoureux des Peugeot 203-403
L'annuaire auto-collection.org
1393493
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois-ci
depuis 2010
111
111
5878
1393493

L'ensemble des photos est visible à la rubrique galeries photos.

Intérieur du réservoir

5-6 septembre 2009

Un petit bricolage me permet d'éclairer l'intérieur du réservoir et de bien voir ce qui se passe par le trou du puits de jauge. Pour l'intérieur j’ai fait sauter la crépine qui contenait une tas de cochonneries et cela évitera son colmatage avec la résine. Un fil électrique rigide passe sans problème dans le tuyau de sortie d'essence.

la crépine..

Aspect du fond du réservoir après avoir retiré la crépine.

En remuant et secouant le réservoir on fait sortir l'équivalent d'un tasse à café de dépôts secs.

L'intérieur:

8-19 septembre

Première phase : nettoyage à l'eau et aux écrous après montage sur la bétonnière,  j’ai mis 50 écrous (que j’ai compté pour être sur de tous les retirer) et de l'eau et j’ai fait tourner pendant une ou deux heures....

La bétonnière

Le montage du malaxeur !

J’ai mis du dégraissant Restom et l’ai laisser tremper dans tous les sens, j’ai rincé à grande eau et j’ai remis le dérouillant (le tout sur plusieurs jours). J’ai rincer à nouveau  à grande eau et laisser sécher : cela laisse des traces d'oxydation donc on repasse le reste de dérouillant (que je n’avais pas jeté). J’ai rincé et on fait sécher au sèche cheveux. Là tout est super (surtout le fond) mais il reste des traces rugueuses de poussière de rouille sur le haut quand on passe les doigts. C'est reparti pour un tour avec 100 écrous (2 tailles) sans eau et là beaucoup de poussière s’est décollée mais ça fait un boucan infernal : j’ai rajouté un peu d'eau et on fait tourner sous plusieurs inclinaison et on rince à grande eau : à nouveau des traces d'oxydation....

19 septembre

Une dernière fois passage du réservoir au dérouillant puis rinçage à grande eau. Séchage au sèche cheveu. Et pour terminer dépôt de la résine bi-composant (kit Restom 60-80litres) : le réservoir sera retourné plusieurs fois dans tous les sens dans le garage pendant l'après midi très pluvieuse (17 à 21 heures) et une peu fraiche 17-18°C. La couche de résine parait épaisse et régulière malgré le cloisonnage du réservoir.

La sortie du réservoir (sans la crépine)

Extérieur

5-6 septembre

Je commence le décapage du réservoir à la brosse métallique torsadée sur meuleuse pour commencer l'extérieur (Merci Nicosfly pour le truc de la brosse sur meuleuse).

Le dessus avantLe dessus après

Le dessous avantLe dessous après

25 septembre

Achat de l'apprêt 2100 et de la peinture polyuréthane 6250 (avec durcisseur) : solution de peinture industrielle moins onéreuse que la peinture carrosserie.  Passage de l'apprêt 2100 sur le réservoir. Le résultat à l'air correct très pour une première.

27 septembre

Essais de peinture noire peinture polyuréthane 6250 (avec durcisseur). Après avoir régler le pistolet sur une feuille de papier je me lance à l'assaut du réservoir. Ça coule de partout, visiblement le débit de peinture était trop important et/ou le débit d'air insuffisant.  De plus l'utilisation de la laque epoxy en intérieur est impossible sans un réel masque à gaz à cartouche.

6 octobre

Ponçage du réservoir pour effacer les traces de coulures. Passage de l'apprêt sur le couvercle de puits de jauge.

7 octobre

Peinture en noire du réservoir. Ça devient très joli. Mais la peinture polyuréthane sans masque (même en extérieur) ça laisse des traces dans les bronches...

10-12 octobre

L'après midi devait être consacré au remontage du réservoir. Mais en décapant les points d'ancrage du réservoir, la présence d'une légère corrosion incite à traiter le problème avant de remettre le réservoir. De plus cela donne l'occasion de retirer le reste d'isolation phonique/thermique (la thibaude) à moitié repeinte qui restait fixé au fond du coffre => décapage complet avant traitement anti corrosion et peinture noire...

12 octobre

Passage de la laque noire dans le coffre. Avec un masque papier : cela n'est pas suffisant pour éviter une irritation des bronches : c’est décidé j’achète un masque à gaz à cartouche….

Avant la poseUne fois en place

La jauge à essence

La jauge qui équipe ma 203 est une jauge à 2 connecteurs. Le principe est simple : il s’agit d’un flotteur relié à un rhéostat. La valeur de la résistance entre les deux bornes varie en fonction de la position du flotteur. La résistance maxi est de l’ordre de 400 ohms. J’ai démonté la jauge est refait les contacts (bombe spéciale contacts) surtout entre le balai qui frotte sur la résistance et l’axe de rotation qui sert de conducteur.

Le puits de jauge

Copyright © 2015. All Rights Reserved.