Généralités sur les 203

www.piecesdiscount24.fr

logo amoureux
membre du club des
Amoureux des Peugeot 203-403
L'annuaire auto-collection.org
1393430
Aujourd'hui
Cette semaine
Ce mois-ci
depuis 2010
48
48
5815
1393430

Historique

Génèse

Avant guerre, Peugeot dispose d’une gamme dont le style est très inspiré des véhicules américains tels que la Chrysler Airflow ou la Lincoln Zephyr.

Chrysler Airflow

Lincoln Zephyr

 

Cette ligne fuseau des 202, 302 et 402 donne un coup de jeune à la firme Sochalienne qui s’appuie sur une gamme très complète (cabriolet, berline, coupé, coach, sportive) répondant à une clientèle de plus en plus difficile.

La guerre va changer ce bel arrangement. Le service étude va interrompre ses activités avant de les reprendre discrètement en base arrière. La prévision de l’après guerre et des problèmes de pénurie de matière première, incite à abandonner le projet de gamme à trois modèles (petite, moyenne, grande) au profit d’un modèle unique et économique. Exit la limousine 802 et le modèle intermédiaire 10 CV au bénéfice du successeur de la 202, un  modèle 6CV pour lequel le cahier des charges sera revu à la hausse pour se rapprocher du modèle intermédiaire. L’occupation limitant les études puis les bombardements alliés des usines Peugeot (qui fabriquaient des camionnettes DMA) limitent sérieusement les capacités d’élaboration des projets. En plus lors de leur repli, les allemands repartent avec la majorité des machines outils. Le remontage des chaînes aura lieu durant l’été 1945 en récupérant une partie des machines en Allemagne et une autre centaine de l’usine de Bordeaux.

Peugeot impose une conception tournée vers l’avenir : caisse autoporteuse, nouvelle direction, roues avants indépendantes….

Les premiers croquis de 203 datent du début 1944. Plusieurs projets vont être élaborés sous la coupe des stylistes Bonal, Manthon, Hennequin, Beuguet, Chenelot, Rollet.

La conception mécanique sera faite par les ingénieurs Chamuzeau (culasse hémisphérique), Yoder (suspension), et Dornier.

1945 sera l’année de mise au point des organes mécaniques : direction, boite, freins. 1946 verra la réalisation de plusieurs prototypes. Dans un premier temps des châssis de 202 serviront aux essais de boîtes de vitesse. C’est d’ailleurs la mise au point de la boîte de vitesse et sa fiabilisation qui retardera la disponibilité de la voiture. Le prototype P4 de la berline, réalisé sur un châssis bois,  arrive fin mai et est immatriculé 9999EK3. Deux mois après les prototypes P6 de la berline définitive et P8 de la découvrable seront prêts.

Début 1947, les outillages définitifs sont lancés en fabrication. En mai 1947, les premiers exemplaires roulants existent. Le journal l’Action Automobile et Touristique fait état du prototype après l’avoir surpris sur la route. Profitant de l’effet d’annonce et devant la pression de la concurrence, Peugeot présente le 30 octobre 1947 à Paris, un des premiers exemplaires sortis de chaîne, immatriculé 9529W4. Quelques détails ne sont pas encore définitifs : la calandre évoluera et la banquette avant sera abandonnée.

La 203 est présenté au service des mines le 14 octobre 1948. Le véritable lancement aura lieu lors du salon de l’automobile le 7 octobre 1948, en même temps que la 2CV. Le premier client sera livré en début d’année 1949 mais la production en série n’aura lieu qu’en avril 1949 au rythme de 100 exemplaires par jour. Le prix de vente et de 490 000 Francs, il sera de 650 000 Francs en 1952 et 635 000 francs en 1958.

Il y aura des modifications de dernière minute comme la suppression de la banquette avant et son remplacment par deux siège séparés.

Copyright © 2015. All Rights Reserved.